Rechercher

Les causes de l'alimentation compulsive... et quelques pistes de guérison



Si tu préfères la version audio, retrouve mon épisode de podcast sur Spotify et laisse moi un petit commentaire :)


L'alimentation compulsive ou hyperphagie est le trouble du comportement alimentaire le plus répandu au monde. Un modèle cognitif et comportemental a été identifié pour tenter d'en expliquer les causes principales (image ci-dessus).


Dans cet article, je décortique chaque cause évoquée et te donne quelques astuces pour y remédier !


1. Une mauvaise estime de soi

L’estime de soi joue un rôle majeur dans ta personnalité et est déterminante dans tout tes comportements. Une mauvaise estime de toi peut provenir de traumas passés et d’un manque de confiance en toi qui trouve généralement sa source dans l’enfance ou l’adolescence. Elle peut également avoir été déclenchée après tes premières relations aux autres.


Une mauvaise estime de soi est un facteur aggravant de risques de troubles psychiques et émotionnels comme la dépression, l’anxiété, la dépendance affective ou encore les troubles du comportement alimentaires. En effet, elle peut engendrer un certain dégout ou irrespect vis-à-vis de toi et de ton corps qui peut alors provoquer un manque d’envie de prendre soin de toi que ce soit vis-à-vis de ton alimentation ou de ton hygiène de vie.


Certaines recherches ont ainsi démontré que les personnes faisant l’expérience d’alimentation compulsive avait une mauvaise estime d'eux-même plus accentuée que les personnes ne souffrant pas de ce trouble.


Afin de t'aider à identifier ton niveau d'estime de toi, voici quelques indicateurs d'une estime de soi dégradée :

  • une obsession de soi : une mauvaise estime de soi peut se traduire par une obsession sur comment tu es, à quoi tu ressembles et sur le regard que les autres portent sur toi. En effet, si tu as une mauvaise estime de toi, il est fort probable que le regard et le jugement des autres t’importe beaucoup.

  • la remise en question permanente : la remise en question constante de tes choix, de tes paroles et de tes actions peut être un signe d’une mauvaise estime de toi. Tu peux également avoir l’impression que les personnes qui t’entourent sont plus compétentes que toi et de ce fait remettre en questions tes capacités.

  • le besoin de toujours suivre une “norme” : ne voulant pas être différente, il est possible que tu ressentes un besoin constant de suivre une "norme sociale" que ce soit une norme vestimentaire ou politique. Ayant une faible estime de toi, tu ne veux pas être considérée comme différente car tu ne penses pas que tes opinions soient valides.

  • le sentiment de solitude : si tu as une mauvaise estime de toi, tu peux te sentir inférieure ou si différente que tu as l'impression que personnes ne te comprends. Tu peux donc avoir le sentiment de n'appartenir à aucun groupe ni à la société ce qui peut te conduire à t’isoler.


Comment améliorer l'estime de soi ?

Pour améliorer ton estime de toi, je te conseille de commencer par identifier tes valeurs, tes besoins, tes envies, tes forces, tes faiblesses et les choses que tu aurais envie de faire évoluer. Il est essentiel d’apprendre à te connaître, à trouver qui tu es vraiment afin de pouvoir t’accepter et de t(aimer telle que tu es tout en implémentant des actions pour être alignée avec la personne que tu veux devenir.


2. Les pensées négatives

Les pensées négatives ont également été identifiées comme un précurseur potentiel d'alimentation compulsive. En effet, les pensées négatives sont à l’origine de tes émotions désagréables.


Tu verras ici que je n’utilises pas l’expression “émotions négatives” car il n’y selon moi aucune émotion négative étant donné que toutes tes émotions existent pour te donner une information et te faire passer un message. Or, les mangeurs compulsifs utilisent souvent l’alimentation comme une manière de compenser leur émotions désagréables plutôt que de les accepter et de mettre en place les actions nécessaires à leur soulagement.


Tes pensées sont à l’origine de tout, notamment de tes émotions et de tes comportements. Elles sont un levier très puissant pour changer comment tu te sens ainsi que ton comportement alimentaire. La pensée positive (sujet qui sera développé dans un article à part entière) est un outil que tu peux utiliser au quotidien pour changer tes émotions et tes comportements.


Comment changer ses pensées ?

La première étape est de prendre conscience de tes pensées. Prendre conscience des pensées négatives que tu as régulièrement ainsi que de leur impact sur tes émotions est la première étape pour les modifier. Tu peux pour cela tenir un journal de pensée.


Tu peux également utiliser les affirmations pour entraîner ton cerveau à produire davantage de pensées positives. Pour se faire, tous les matins écris 3 affirmations positives sur ta journée, sur toi, sur ton environnement, sur ta famille... Exemples : “aujourd’hui est une bonne journée”, “j’ai de la chance d’être en vie”, “je m’aime et me respecte telle que je suis”, “je suis reconnaissante pour ma famille, mon conjoint, mes amis”...


3. Une mauvaise gestion des émotions

Une mauvaise gestion de tes émotions peut également être un élément aggravant et/ou déclencheur de ton alimentation compulsive. En effet, les émotions désagréables sont souvent à l'origine des crises. L'alimentation est alors perçue comme une source de compensation plutôt que de ressentir, accepter et laisser passer tes émotions désagréables. C'est comme un échapatoir, une manière d'éviter de ressentir tes émotions car tu ne sais pas comment les gérer.


Les émotions représentent de l'énergie en mouvement. Tout est énergie et c'est également le cas pour toi, ton corps, tes pensées et tes émotions. Cette énergie a besoin d'espace pour circuler et s'exprimer. Les émotions sont des messages de ton corps. Lorsque tu ressens une émotion désagréable, ton corps est entrain de te dire que quelque chose ne va pas et qu'il faut effectuer un changement. Il est alors essentiel d'écouter ce message, d'en trouver l'origine et d'effectuer les modifications nécessaires afin de diminuer les émotions désagréables.


Comment mieux gérer ses émotions ?

  1. Identifies l'émotion ressentie

  2. Cherches-en son origine (la pensée ou la croyance associée)

  3. Accepte cette émotion et acceuille la comme un message

  4. Ne t'identifies pas à l'émotion : tu n'es pas tes émotions ni tes pensées

  5. Utilise la méthode qui te convient le mieux pour la laisser passer : écoute de la musique chante, danse, crie, cours, marche, dessine...


4. Les restrictions alimentaires

Si je devais n'en garder qu'une, je pense que ce serait celle-ci. L'alimentation restrictive peut non seulement causer l'alimentation compulsive mais également d'autres formes de troubles alimentaires comme l'anoréxie ou la boulimie.


La société a depuis toujours véhiculée des messages sur le "corps parfait" de la femme et les normes auxquelles il devrait répondre. Ces normes transmises dans les magasines, sur les réseaux sociaux ou dans tous les événements sociaux a participé à réduire l'alimentation à un outil utilisé pour formater le corps comme bon nous semble.


L'alimentation n'est pas un outil. Ce n'est pas une chose qui devrait être restreinte. C'est un droit et un besoin fondamental. Sans nourriture, ton corps ne pourrait pas fonctionner. T'es-tu déjà demandé pourquoi il y avait tant de maladies aujourd'hui ? Diabète de type II, cancers, pathologies inflammatoires, maladies cardiovasculaires... elles sont en partie causée ou aggravée par une mauvaise alimentation.


Plus tu te restreint, plus tu vas avoir de "craquer" et plus tu vas avoir de crises. Ton cerveau n'aime pas être privé. Tu te souviens peut-être quand tu étais petite et que tes parents t'interdisais de sauter sur le lit. Eh bien qu'avais-tu envie de faire ? Sauter sur le lit... C'est exactement le même fonctionnement. Le fait de t'interdire certains aliments ou certains groupes d'aliments va te donner envie de te jeter sur ces mêmes aliments lors d'une crise.


Je t'invite à consulter mon post instagram sur la restriction cognitive pour en comprendre le fonctionnement et les symptômes.


Comment ne plus se restreindre ?

  • Donne-toi le droit inconditionnel de manger de tout

  • Perçois la nourriture comme une source d'énergie mais aussi de plaisir

  • Redéfinis tes croyances sur ton alimentation et sur les différents aliments

  • Détermine tes valeurs et appliques les sur ton comportement alimentaire


5. Les croyances sur l’alimentation

Les croyances que tu portes sur ton alimentation et sur les aliments participe à définir ton comportement alimentaire.


Comme mentionné précédemment, tes pensées sont à l'origine de tout. Et comment sont formatées tes pensées...? Par tes croyances. Les croyances sont des convictions et des certitudes personnelles que tu considères comme étant une vérité absolue.


Tes croyances dictent tes pensées ainsi que la manière dont tu interprètes un événement et comment tu y réponds. Par conséquent, elles régissent tes comportements au quotidien. De plus, tu vas avoir tendance à te concentrer sur les choses qui vont valider tes croyances quitte à déformer un événement, un fait, ou une expérience pour que ceux-ci aille dans le sens de ce en quoi tu crois. Cela participe à renforcer davantage ton système de croyances existant.


Mais as-tu déjà remis en question ces croyances ? T'es-tu déjà demandé de quelle manière elles te servaient au quotidien ?


Comment modifier ses croyances ?

  1. Liste tes croyances existantes

  2. Identifies des évènements pour lesquels tes croyances régissent ton comportement

  3. Définis une liste de valeurs qui te correspondent

  4. Reformule tes croyances de manière à ce qu'elles suivent ces valeurs


Pour te défaire de ton alimentation compulsive et retrouver un rapport serein à ton corps et à ton alimentation, il est alors essentiel d'identifier la ou lesquelles de ces causes pourraient en être à l'origine et aller travailler en profondeur sur celle(s) ci. C'est ce que je te propose pendant mon accompagnement individuel.


Réserve ton appel de découverte pour découvrir mon approche.

Tu peux également retrouver mes offres ICI.

55 vues0 commentaire